Retraite : les syndicats restent divisés

  • A
  • A
Retraite : les syndicats restent divisés
Partagez sur :

La CGT appelle à la poursuite de la mobilisation alors que d'autres syndicats se disent satisfaits du projet.

Alors que le gouvernement a présenté sa réforme des retraites en conseil des ministres, la CGT a fait savoir qu'elle allait poursuivre la mobilisation, tout comme FO. De leur côté, l'Unsa, la CFTC et la CFDT saluent les avancées du projet. Atteinte au pouvoir d'achat La CGT a annoncé par communiqué "une semaine d'action du 7 au 11 octobre 2013 à l'occasion de l'ouverture du débat parlementaire (...) avec la perspective d'une journée nationale unitaire et interprofessionnelle de grève et de manifestations". Pour l'organisation, le projet présenté par le gouvernement n'est que la continuité des réformes de 2003 et 2010, qui ampute le pouvoir d'achat des salariés et des retraités. Le projet prévoit une hausse des cotisations vieillesse pour les entreprises et les salariés. Par ailleurs, les pensions seront désormais revalorisées le 1er octobre et non plus le 1er avril. De son côté, Force Ouvrière reconnaît certaines avancées mais juge l'augmentation de la durée de cotisation inacceptable. "Nous allons donc continuer la pression, notamment vis-à-vis des parlementaires, sous une forme ou des formes dont notre Comité confédéral national (le parlement de FO) débattra cette semaine", écrit le secrétaire général, Jean-Claude Mailly dans un édito. L'Unsa, la CFTC et la CFDT unis A l'inverse, l'Unsa, la CFTC et la CFDT signent une tribune commune dans 'Libération' dans laquelle ils saluent "les droits nouveaux" introduits dans le projet. "Nos propositions et notre combativité ont permis d'obtenir des résultats. Chacun les salue, y compris ceux qui disent repousser la réforme. Parce qu'eux aussi savent combien les mesures obtenues répondent au besoin de justice", soulignent-ils.