Renault négocie avec le coréen LG Chem pour la nouvelle génération de batteries pour voitures électriques

  • A
  • A
Renault négocie avec le coréen LG Chem pour la nouvelle génération de batteries pour voitures électriques
Partagez sur :

Il s'agirait d'une nouvelle génération de batteries pour voitures électriques, avec une industrialisation programmée début 2017...

Le constructeur automobile Renault envisage de signer en septembre un accord tripartite avec le CEA et le groupe coréen LG Chem pour le développement d'une nouvelle génération de batteries pour voitures électriques, avec une industrialisation programmée début 2017. Dans le cadre des négociations en cours, Renault soutient l'implantation en France d'une usine de batteries qui sera pilotée par LG Chem. Cette usine produirait à partir de fin 2015 la génération actuelle de batteries électriques et début 2017 la nouvelle génération de batteries issues de l'accord Renault-CEA-LG Chem. Des batteries plus performantes Complémentaire par rapport aux travaux actuellement en cours entre Renault et le CEA (dont la portée est plus large), cet accord tripartite portera uniquement sur le développement de la prochaine génération de batteries. Ces batteries sont annoncées comme plus performantes en matière de durabilité et de charge rapide. LG Chem, qui est au niveau mondial un acteur majeur et reconnu dans le domaine des batteries électriques apportera un savoir-faire technologique acquis depuis plus de 15 ans dans le domaine des batteries électriques.