Ralentissement de la croissance d'Hermès, qui reste à deux chiffres

  • A
  • A
Ralentissement de la croissance d'Hermès, qui reste à deux chiffres
Partagez sur :

L'activité horlogerie a été grevée par le ralentissement du marché chinois...

Hermès International a vu le premier trimestre de son exercice 2013 marqué par une croissance un peu plus faible que précédemment, mais qui reste "à deux chiffres", malgré une base de comparaison élevée. L'activité horlogerie a été grevée par le ralentissement du marché chinois, tandis que la maroquinerie a vu sa croissance ressortir à 7,3%. Le trimestre s'est soldé par un chiffre d'affaires de 856,8 millions d'euros, en croissance de 10,3% en glissement annuel en données brutes, et de 12,8% à changes constants. Le consensus Bloomberg était positionné à 854 millions d'euros. Bijouterie en forte hausse La direction explique que l'activité est restée dynamique dans les magasins en propre (+13,6% à taux de change constants) et satisfaisante pour les ventes de gros (+9,9% à taux de change constants). En matière géographique, l'Asie Hors Japon a bondi de 17% et l'Amérique a progressé de 11% L'Europe se tient bien (+12%) et le Japon affiche 7% de croissance. Quant à la répartition par spécialités, la Maroquinerie Sellerie a limité sa hausse à 7,3% à 372,5 millions d'euros, mais les Vêtements et Accessoires sont en croissance de 18,2% à 187,8 millions d'euros, tandis que le segment Soie Textile affiche +15% (105 millions d'euros). L'Horlogerie se contracte en revanche de -5,3% à 34,5 millions d'euros avec le ralentissement du marché chinois et une base de comparaison élevée. Enfin les autres métiers (bijouterie, arts de vivre) sont en forte croissance de 49% à 46,6 millions d'euros). Hermès poursuivra sa stratégie à long terme basée sur la créativité, la maîtrise des savoir-faire, le développement de son réseau de distribution, le renforcement de ses capacités de production et la sécurisation de ses approvisionnements, indique le management, sans donner davantage de détails.