Rafale : le Qatar en passe d'entrer en négociations exclusives avec la France ?

  • A
  • A
Rafale : le Qatar en passe d'entrer en négociations exclusives avec la France ?
Partagez sur :

François Hollande reçoit le nouvel Emir du Qatar. La vente du Rafale sera au menu des discussions.

Le Qatar va-t-il enfin entrer en négociations exclusives avec Dassault Aviation pour l'achat de Rafale? Les services de l'Elysée ont annoncé la tenue d'un entretien ce lundi suivi d'un diner officiel de François Hollande avec le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. Le dossier concernant la vente de l'avion de chasse sera au menu des discussions... Annonce imminente Rappelons qu'à l'été 2013, le Qatar avait indiqué vouloir porter sa flotte actuelle de 12 appareils (des Mirage 2000-5) à 72 avions, dont un premier lot de 36. Sur cet appel d'offres, le Qatar serait aussi intéressé par l'Eurofighter Typhoon, construit par un consortium regroupant BAE Systems, Airbus Group et l'Italien Finmeccanica, d'après Reuters, qui citait la semaine dernière des sources proches du dossier. La France aurait toutefois un avantage. "Le dossier du Rafale avec le Qatar suit son cours. On est confiant qu' (il) aboutira", a fait valoir une source diplomatique française auprès de l'agence de presse. Fin mai, 'La Tribune.fr' indiquait également que l'émir du Qatar "pourrait annoncer à cette occasion (le dîner, ndlr) avoir choisi l'avion de combat français et entrer en négociations exclusives avec Dassault Aviation dans la foulée". Exporter, une priorité ! Jusqu'à présent, le Rafale n'a toujours pas été exporté. Pour maintenir la chaîne de production, le gouvernement a passé commande de plusieurs appareils auprès de Dassault Aviation. Les contrats étrangers deviennent cependant une nécessité : la loi de programmation militaire (LMP) portant sur 2014-2019 prévoit un ralentissement du rythme des commandes de Rafale de la France avec 11 appareils cette année et en 2015, comme en 2013, quatre en 2016 et aucune entre 2017 et 2019. Outre la perspective d'un contrat au Qatar, Dassault et Paris sont en négociations exclusives depuis plus de deux ans avec l'Inde pour l'achat de 126 Rafale par New Delhi.