Rafale : Dassault Aviation s'efforce de concrétiser le contrat en Inde

  • A
  • A
Rafale : Dassault Aviation s'efforce de concrétiser le contrat en Inde
Partagez sur :

La signature du contrat, annoncée à plusieurs reprises peine à se concrétiser...

Dassault Aviation croit toujours en son avion de combat Rafale, encore jamais exporté. A l'occasion de la publication de ses résultats semestriels, le groupe a indiqué être "très mobilisé en Inde" et "très actif auprès d'autres prospects". Concrétisation en Inde "Nous nous efforçons, avec nos partenaires français et indiens, de concrétiser le contrat de 126 rafale dans les meilleurs délais", peut-on lire dans le communiqué de presse du groupe publié ce matin. Dassault Aviation a remporté en Inde un appel d'offres au mois de janvier 2012 dont le montant total est évalué à quelque 15 milliards de dollars. Depuis, le contrat peine à se concrétiser. Mais la victoire du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata (BJP) aux élections législatives de mai dernier avait redonné espoir au PDG du groupe, Eric Trappier. Espoirs au Qatar... Dassault Aviation mise aussi beaoucp sur le Qatar. Fin juin, les observateurs espéraient une annonce officielle, alors que François Hollande avait reçu l'Emir à l'Elysée. Ils ont finalement d�" se contenter "de discussions positives", alors que le Qatar souhaite porter sa flotte actuelle de 12 appareils (des Mirage 2000-5) à 72 avions, dont un premier lot de 36. Pérenniser le programme Dassault Aviation est conscient que "l'export est gage de pérennité du programme Rafale qui s'appuie sur la crédibilité du socle français". Jusqu'ici, afin de maintenir la production de l'avion de combat, l'Etat français a commandé plusieurs appareils. Cette année le groupe lui en livrera 11 comme l'année passée. Le rythme de commandes doit ensuite ralentir.