Qui se partage l'argent du tennis ?

  • A
  • A
Qui se partage l'argent du tennis ?
Partagez sur :

L'économie du tennis français n'est pas dissociable du tournoi de Roland-Garros

2,2 Milliards d'Euros, c'est l'estimation du chiffre d'affaires généré par le tennis en France sur l'année 2012 d'après une étude rendue publique aujourd'hui par la Fédération Française et le cabinet de conseil en analyse stratégique Bipe. Les équipementiers captent 36% de cette manne, devant le tennis professionnel qui représente 35% de ce montant, le monde amateur conservant 28%, soit quand même plus de 600 millions d'euros répartis principalement en adhésions dans les clubs. Deuxième sport préféré des Français Après le football, le tennis est le sport le plus pratiqué par les Français, devant l'équitation, le judo et le basket. Deuxième sport préféré des Français, le tennis dépasse le million de licenciés, et ce depuis une trentaine d'années. Mais 30% des licenciés sont des femmes qui peuvent se targuer d'avoir obtenu la parité de gains par rapport aux hommes à Roland-Garros. Rafael Nadal et Serena Williams ont en effet empoché tous deux 1,5 million d'euros en juin dernier en soulevant la Coupe des Mousquetaires. Des emplois et des impôts Pour revenir aux enjeux économiques et sociaux de la petite balle jaune en France, 27.800 emplois dépendraient de ce sport ou 18.100 en équivalent temps plein. En comparaison, le football professionnel, pour un chiffre d'affaires quatre fois supérieur n'emploierait au global que deux fois plus de personnes. Le tennis français semble d'ailleurs être un "bon contribuable" puisqu'il aurait reçu l'an dernier 86 millions d'euros de subventions directes tout en générant 116 millions d'impôts et taxes et 200 millions de cotisations sociales. Pas mal quand on sait que la plupart des meilleurs joueurs sont résidents suisses, ce qui ne les dispense pas d'être imposés en France sur les tournois qu'ils y disputent. La locomotive Roland-Garros L'économie du tennis tricolore n'est pas dissociable du tournoi de Roland-Garros, un des événements sportifs français les plus exposés sur la scène internationale au même titre que le Tour de France. Avec une couverture de 150 chaînes de télévision dans quelque 200 pays, Roland-Garros attire les plus grands sponsors, notamment BNP Paribas ou Peugeot et ses voitures badgées aux couleurs du tournoi. Partenaire des internationaux de France Roland Garros depuis plus d'un quart de siècle, Peugeot exporte même désormais la griffe Roland-Garros jusqu'en Chine. Peut-être un peu gourmande sur la scène des droits TV, la Fédération Française de Tennis (FFT) a d'ailleurs lancé un appel d'offres pour la période 2014-2018 afin d'obtenir davantage que les 15 millions d'euros versés chaque année par France Télévision pour retransmettre ce tournoi majeur du circuit. Un nouveau stade prévu en 2018 Cette année, la dotation globale de Roland-Garros a atteint 22 Millions d'Euros, en augmentation de 17% par rapport à l'édition 2012 et la FFT s'est engagée à augmenter encore la dotation globale de 10 millions d'euros d'ici à 2016. Près de 4.700 personnes étaient directement impliquées en 2012 dans l'organisation de Roland-Garros et ce chiffre est appelé à augmenter à l'avenir grâce au projet d'extension du stade comprenant la couverture du court central avec un toit rétractable à l'horizon 2018. Le co�"t total du projet est estimé à 340 millions d'euros, financé à près de 95% par la FFT qui peut compter chaque année sur la cotisation annuelle de ses 1,1 million de licenciés (23 euros pour un adulte et 14 euros pour les jeunes)...