Quels pays européens détiennent encore le sésame "AAA" ?

  • A
  • A
Quels pays européens détiennent encore le sésame "AAA" ?
Partagez sur :

Ils sont neuf en tout...

Ils ne sont plus que douze pays dans le monde dont neuf en Europe à détenir le AAA auprès des trois agences mondiales de notation, Fitch Ratings, Moody's et Standard & Poor's, d'après les données compilées par Bloomberg. En zone euro on retrouve bien évidemment l'Allemagne, le Luxembourg, la Finlande et les Pays-Bas. Au sein de l'UE 27, seuls les pays nordiques (Norvège, Suède, Danemark), ainsi que le Royaume-Uni détiennent le sésame. Enfin, la Suisse est toujours notée AAA. Les pays nordiques : un exemple à suivre La France a souvent pris la politique économique des pays nordiques comme source d'inspiration, même s'il est difficile de le retranscrire tel quel, tant les modèles sont différents. Du point de vue des agences de notation en tout cas, c'est leur flexibilité qui est saluée. Ainsi, le mois dernier S&P a confirmé la note AAA de la Suède dont les bases de l'économie sont saines. Elle disait par ailleurs s'attendre à ce que "les fondamentaux du crédit souverain suédois restent stables et continuent de refléter la flexibilité de la politique économique du pays". De ces Etats, la Finlande est celle qui récolte le plus de lauriers. Au sein de la zone euro, elle est la seule avec l'Allemagne à bénéficier, en plus de son triple A, d'une perspective stable auprès de deux agences de notation, d'après les données compilées par Reuters. Le Royaume-Uni étonne Hors zone euro, le Royaume-Uni peut étonner, détenant toujours son triple A auprès des trois grandes agences de notation et ce, alors même que le pays vient de sortir d'une période de récession de neuf mois. Il doit également faire face à un endettement élevé. Fitch a d'ailleurs indiqué en mars dernier que cet élément pourrait être à l'origine d'une dégradation dans les deux ans à venir. L'agence estime ainsi que la dette se stabilisera autour de 94% du PIB en 2014, contre 100% du PIB en 2011(donnée OCDE). Mais n'étant pas doté de la monnaie unique, le pays peut-être considéré comme une île de stabilité par les agences de notation. Par ailleurs, elles reconnaissent la flexibilité et la diversité de son économie et sa volonté de réduire son déficit à tout prix...