Que dira la loi sur la reprise des sites rentables ?

  • A
  • A
Que dira la loi sur la reprise des sites rentables ?
Partagez sur :

Inspirée du cas Florange, elle doit être déposée ce mardi à l'Assemblée nationale par le groupe PS...

Le groupe PS de l'Assemblée nationale devrait déposer ce mardi un projet de loi sur la reprise des sites rentables, une des promesses de campagne de François Hollande. Initialement, ce texte avait été promis aux salariés d'ArcelorMittal à Florange dont la fermeture définitive des hauts fourneaux a été annoncée il y a quelques jours... Un texte dissuasif D'après le journal 'Les Echos' qui s'est procuré une copie du document, le projet de loi s'appliquerait aux entreprises de plus de 1.000 salariés en passe de fermer l'un de ses sites. Le dirigeant devrait alors en informer le comité d'entreprise et chercher un repreneur pendant une durée d'au moins trois mois. Chaque projet de poursuite d'activité non accepté devra être justifié par la direction, car si des offres "crédibles" venaient à être rejetées, la justice pourrait alors "condamner l'entreprise à une pénalité d'un montant maximum de 20 fois la valeur mensuelle du Smic par emploi supprimé (plus de 28.000 euros)", peut-on lire dans les colonnes du quotidien. La colère des salariés de Florange A Florange, les salariés ont déposé une stèle "en mémoire des promesses non tenues de François Hollande"."Trahison. Ici reposent les promesses de changement de François Hollande faites aux ouvriers et à leurs familles le 24 février 2012", dit la phrase gravée sur la plaque de granit, elle-même posée au pied d'une sculpture de métal dédiée aux sidérurgistes. Ce jour-là, en pleine campagne pour l'élection présidentielle, l'actuel chef de l'Etat était venu rencontrer les salariés de Florange, en lutte depuis un an pour le maintien de leurs hauts fourneaux, promettant une loi pour empêcher la fermeture d'un site industriel rentable...