Que cache le repli limité du PIB espagnol au deuxième trimestre ?

  • A
  • A
Que cache le repli limité du PIB espagnol au deuxième trimestre ?
Partagez sur :

Il a reculé de seulement -0,1% sur la période avril-juin, contre -0,5% à la même période 2012

L'économie espagnole semble sur la bonne voie... Le repli du PIB s'est limité à 0,1% au deuxième trimestre contre -0,5% à la même période 2012, indique l'institut national de la statistique ce mardi. Ce chiffre est conforme à la prévision de la Banque d'Espagne publiée la semaine dernière. Les économistes appellent toutefois à la prudence, alors que le gouvernement table sur une sortie de la récession au troisième trimestre. La saison touristique booste le PIB En outre, l'amélioration constatée s'explique en grande partie par un effet de base favorable - le premier trimestre ayant été particulièrement faible - et par de bons chiffres du commerce extérieur liés à la saison touristique. "Dans un environnement où le taux de chômage est supérieur à 25%, une légère amélioration du PIB ne veut pas dire que la récession soit terminée", a ainsi expliqué Ebrahim Reheari, analyste chez Citi à Londres, à l'agence de presse Reuters. Des signes encourageants La baisse du PIB au deuxième trimestre est toutefois la plus faible enregistrée depuis l'entrée en récession de l'Espagne. Par ailleurs, s'il reste élevé, pour la première fois depuis 2011, le taux de chômage espagnol a reculé au cours du deuxième trimestre pour s'établir à 26,3%, contre 27,2% au premier, selon des chiffres publiés jeudi dernier par l'Institut des statistiques nationales. Les économistes misaient sur une stabilisation du nombre de demandeurs d'emploi. Il est finalement revenu à 5,98 millions contre 6,20 millions sur les trois premiers mois de 2013.