Quatre syndicats sont prêts à signer l'accord de compétitivité chez PSA

  • A
  • A
Quatre syndicats sont prêts à signer l'accord de compétitivité chez PSA
Partagez sur :

Les organisations FO, SIA, CFTC et CFE-CGC, représentant quelque 60% des salariés, vont signer l'accord social...

Quatre des six principales organisations syndicales de Peugeot SA (FO, SIA, CFTC et CFE-CGC), représentant quelque 60% des salariés, ont indiqué à Bloomberg qu'elles allaient signer l'accord social proposé par le constructeur. La CFDT n'a pas encore tranché tandis que la CGT ne soutiendra pas le projet. Une source proche du dossier citée par l'agence financière estime que cela pourrait permettre à la société de se concentrer sur une possible augmentation de capital d'au moins 3 milliards d'euros, qui impliquerait le groupe chinois Dongfeng et l'Etat français. Le conseil de PSA devrait en discuter demain, lors de la réunion prévue avant la diffusion des revenus sur neuf mois, le 23 octobre. La famille Peugeot, quant à elle, serait encore divisée sur le montant de son investissement, voire sur le principe même de sa participation, selon une autre source. "Malgré nos réserves nous allons signer"  Deux organisations syndicales - Force ouvrière (19% des voix environ et le SIA-GSEA (14,5%) - avaient indiqué à Reuters dès mercredi qu'elles devraient signer cet accord, qui couvrira la période 2014-2016. Après la CFTC (12%), qui a émis une opinion favorable à l'issue de sa réunion de jeudi dernier, c'est au tour de la CGC de prendre position en faveur du projet. "Nous avons statué ce matin, et malgré nos réserves nous allons signer l'accord", a déclaré à Reuters Anne Valleron, représentante du syndicat qui compte environ 18% des voix. "Nous resterons cependant vigilants quant aux modalités d'application", a-t-elle ajouté. Le projet prévoit notamment un quasi-gel des salaires en 2014 et une plus grande flexibilité dans la gestion des cadences et des mobilités, en échange d'un engagement de maintenir tous les sites et d'augmenter la production du groupe en France.