Publicité en ligne : Google fait des propositions à la Commission européenne

  • A
  • A
Publicité en ligne : Google fait des propositions à la Commission européenne
Partagez sur :

Pour éviter de se voir infliger une amende...

Google tente de rassurer la Commission européenne et ses concurrents sur ses pratiques commerciales. La firme de Mountain View tente aussi d'échapper à une amende de l'organe exécutif communautaire. Soupçons d'abus de position dominante  A l'issue de son enquête préliminaire, Bruxelles avait émis des réserves sur quatre pratiques de Google sur les marchés de la recherche sur l'internet, de la publicité contextuelle en ligne et de l'intermédiation publicitaire liée aux recherches, estimant qu'elles pourraient enfreindre les règles antitrust de la Commission. Les concurrents de Google l'accusent notamment de privilégier les liens vers ses propres services au cours des recherches établies par les internautes mais aussi d'obliger -par voie contractuelle - les éditeurs à obtenir la majorité de leur publicité en ligne auprès de Google Pour mettre fin à ces dérives, la firme de Mountain View propose donc de labelliser ces liens "afin que les utilisateurs puissent les distinguer des autres résultats de recherche naturels" mais aussi de les séparer clairement. Elle se dit également prête à "afficher des liens vers trois services de recherche spécialisés concurrents à proximité de ses propres services".  Concernant la publicité et les éditeurs, elle s'engage à "ne plus imposer d'obligations empêchant les annonceurs de gérer les campagnes publicitaires contextuelles sur différentes plateformes publicitaires concurrentes". La Commission européenne donne un mois aux parties intéressées pour faire part de leurs observations qu'elle étudiera de près. Elle peut ensuite rendre ces propositions juridiquement obligatoires.