PSA : le gouvernement ne valide pas le plan de restructuration

  • A
  • A
PSA : le gouvernement ne valide pas le plan de restructuration
Partagez sur :

Les mesures prévues par le plan doivent encore faire l'objet de discussions

Suite à la remise du rapport Sartorius au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, le gouvernement cherche à temporiser. Si le document a reconnu que le plan de restructuration de PSA était inévitable, l'exécutif ne le "valide pas". "Proportionnalité des mesures" "La question, c'est l'ampleur des mesures de redressement qui doit encore être discutée. La question est celle de la proportionnalité de ces mesures de redressement par rapport aux difficultés du groupe", a tenu à préciser la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, lors du compte rendu du Conseil des ministres. Le document remis reconnait effectivement que le plan de restructuration était inévitable tout en émettant quelques remarques. Elles portent sur le fait qu'un plan tel que celui présenté par la direction de PSA ne peut pas viser uniquement à réduire les pertes en taillant dans les dépenses. Discussions sur la restructuration Le rapport souligne aussi l'importance d'engager des discussions avec les partenaires sociaux, afin d'explorer toutes les pistes pour sauvegarder au mieux l'emploi. Arnaud Montebourg a d'ailleurs proposé mardi des réunions tripartites entre PSA, le gouvernement et les syndicats pour discuter de la restructuration engagée, "pour faire en sorte que ce plan de redressement ait le moins d'impact possible sur les salariés", a précisé la porte-parole.