PSA : l'Etat apportera 7 milliards d'euros de garanties à la filiale bancaire

  • A
  • A
PSA : l'Etat apportera 7 milliards d'euros de garanties à la filiale bancaire
Partagez sur :

En contrepartie, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé que le groupe ne verse plus de dividendes avant que la situation financière du groupe soit redressée.

Très attendu sur le dossier brûlant de sa banque PSA Finance, le groupe Peugeot Citroûn a annoncé ce mercredi matin que le financement de l'établissement "a vocation à être renforcé, au bénéfice du groupe, de ses clients et de l'ensemble de la filière automobile, dont les réseaux de concessionnaires". Le pool bancaire de Banque PSA Finance est donc sollicité pour mettre à disposition des liquidités d'un montant de 11,5 milliards d'euros, dont un milliard d'euros de liquidités additionnelles. Une part importante des principales lignes de crédit a été renégociées, avec des tirages possibles sur la période 2013-2015. Garanties de l'Etat à hauteur de 7 milliards d'euros Confirmant les informations obtenues hier soir par l'agence de presse Reuters, l'Etat a annoncé son intention d'apporter sa garantie de refinancement pour des émissions obligataires nouvelles, pour des tirages à effectuer sur la même période 2013-2015, jusqu'à un montant de 7 milliards d'euros. Un comité de suivi de la garantie sera constitué, intégrant des représentants de l'Etat et du Groupe. Ces mesures viendront compléter les mesures déjà lancées par le groupe, à la suite de l'évolution de la notation de PSA Peugeot Citroûn, afin de renforcer la capacité de financement de Banque PSA Finance, avec notamment, soit une augmentation de la titrisation de 18 à 30% de ses actifs, incluant les actifs mobilisables à la BCE et le lancement en France d'un livret d'épargne dédié aux particuliers début 2013. Des contreparties Dans une interview accordée hier à 'Libération', Arnaud Montebourg avait donné le ton : la garantie apportée par l'Etat devra comprendre une contrepartie. "Le gouvernement n'a pas du tout l'intention de faire des cadeaux comme cela sans contreparties", a déclaré ce mercredi matin le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault sur France Inter, précisant que PSA devrait faire de nouvelles propositions aux salariés en termes d'emplois. Il a ajouté que le groupe ne pourrait plus verser de dividendes ou procéder à des rachats d'actions avant d'avoir redresser ses comptes. "Une banque rentable" Le constructeur prend soin de rappeler au passage que "la Banque PSA Finance, filiale à 100% du groupe PSA Peugeot-Citroûn, est une banque rentable, et avec un ratio de fonds propres Core Tier one de 13%. Elle dispose à fin septembre d'une réserve de liquidité de plus de 7 milliards d'euros qui lui assure plus de six mois de visibilité de trésorerie. Elle n'a pas d'activité de marché pour compte propre". Et de souligner que l'établissement, en 2011, a financé 843.810 véhicules pour des clients finaux. Son encours global est de 24,3 Milliards d'euros, dont 6 Milliards d'euros pour les concessionnaires, pour un résultat opérationnel courant de 532 Millions d'euros.