Programme de stabilité : l'équation est tendue pour la France, prévient le FMI

  • A
  • A
Programme de stabilité : l'équation est tendue pour la France, prévient le FMI
Partagez sur :

Entre les baisses de charges promises aux entreprises, les économies et les réductions d'impôts annoncées pour les ménages, le gouvernement devra s'en tenir strictement au programme.

Le Fonds monétaire international soutient le programme de stabilité du gouvernement de la France qui prévoit 50 milliards d'euros d'économies d'ici 2017 et un déficit sous les 3% du PIB fin 2015. L'équipe du Premier ministre, Manuel Valls devra cependant "jouer serré" pour tenir ses engagements, l'organisation tablant sur une reprise modérée de l'activité (PIB à +1,5% à la fin de l'année contre +1,7% anticipé par Bercy). �?quation serrée "Atteindre les objectifs de déficit, tout en tenant les engagements de baisses d'impôts ne sera possible que si les réductions de dépenses annoncées sont strictement respectées", explique le FMI dans une note publiée jeudi. Au delà des 50 milliards d'euros d'économies, Matignon s'est engagé à alléger le co�"t du travail des entreprises de 30 milliards d'euros dans le cadre du pacte de responsabilité. Enfin, dimanche dernier, Manuel Valls a indiqué qu'ennviron 650.000 ménages seraient exonérés de l'impôt sur le revenu cette année dans le cadre du collectif budgétaire qui sera examiné en juin. Les Français gagnant autour de "1,2, 1,3 fois le smic" seront concernés. Afin de réduire "les risques d'exécution", l'organisme international préconise notamment un calendrier indicatif de mise en oeuvre des mesures. Il appelle aussi le gouvernement à établir des prévisions macro-économiques prudentes et plaide pour une politique monétaire accommodante.