Procès : Samsung accuse Apple de vouloir obtenir un avantage concurrentiel

  • A
  • A
Procès : Samsung accuse Apple de vouloir obtenir un avantage concurrentiel
Partagez sur :

Les jurés entament leurs délibérations aujourd'hui en Californie, après deux semaines de procès...

Après trois semaines de procès en Californie, les jurés entament mercredi les délibérations dans le conflit opposant Apple et Samsung. Hier, les deux géants des téléphones portables ont délivré leurs derniers arguments. Apple accuse Samsung de plagiat Depuis le début du conflit, la firme à la pomme accuse Samsung d'avoir violé de nombreux brevets. Pour fonder ses accusations, l'avocat d'Apple, Harold McElhinny a longuement évoqué devant les jurés une réunion de février 2010 entre des responsables de Samsung et de Google, au cours de laquelle Google demandait à Samsung de cesser d'imiter trop exagérément l'iPad d'Apple. Dans ce procès, Apple réclame plus de 2,5 milliards de dollars de dommages et intérêts, ainsi qu'une interdiction de vente des appareils sud-coréens aux Etats-Unis. Apple à la recherche du monopole, selon Samsung Pour se défendre, Samsung a tenté de convaincre les jurés qu'une décision en faveur d'Apple, aurait de sérieuses conséquences sur le marché. "Apple cherche à obtenir en justice un avantage concurrentiel, (Apple pense) être en droit de détenir un monopole sur un écran rectangle aux angles arrondis doté d'un écran large", a fait valoir l'avocat de Samsung, Charles Verhoeven. Ce dernier a par ailleurs rappelé qu'Apple n'était pas parvenu à démontrer que les acheteurs de produits "Samsung" croyaient en fait acheter un iPad ou un iPhone... L'issue du procès sera dans tous les cas déterminantes, les deux acteurs se partageant plus de 50% du marché des smartphones. Sur le trimestre avril-juin, Samsung dépasserait Apple avec des ventes estimées à 50 millions d'unités.