Pression fiscale : 66% des patrons de PME limitent les investissements d'embauches

  • A
  • A
Pression fiscale : 66% des patrons de PME limitent les investissements d'embauches
Partagez sur :

Les dirigeants de PME sont toujours pessimistes quant à l'avenir économique du pays...

Malgré les signes d'amélioration de la conjoncture économique, les dirigeants de PME n'entrevoient pas encore la lumière au bout du tunnel. Ils sont 53% à être toujours inquiets pour leur activité dans les mois à venir (-4 points) et 88% à exprimer ce sentiment pour la situation de la France en général, d'après le dernier baromètre KPMG/CGPME. "D'un secteur à l'autre, la perception d'une reprise diffère fortement : elle est exprimée par 29% des patrons du BTP, contre 22% dans les services, 18% dans le commerce et seulement 14% dans l'industrie", précisent les auteurs du baromètre. Pression fiscale Parmi les 37% de dirigeants de PME ayant fait état d'un besoin de financement pour des investissements (+5 points par rapport au mois de mai), seulement 14% (-7 points) l'ont fait pour des besoins d'innovation. A l'inverse, 66% des dirigeants déclarent s'être limités dans leurs investissements en matière de nouvelles embauches en raison de la pression fiscale et 62% se sont freinés dans leurs projets d'investissement en matériels et équipements. La limitation des investissements en recherche et développement s'avère moindre, mais impacte près d'une PME sur deux. Jeudi, quelque 3.000 "patrons militants", réunis à Lyon, ont exprimé leur exaspération face aux réformes fiscales de l'exécutif et ont adressé "un carton jaune" à ce dernier...