Premières arrestations dans le dossier du Libor

  • A
  • A
Premières arrestations dans le dossier du Libor
Partagez sur :

Trois Britanniques ont été interpellés par la police ce mardi...

Premières arrestations dans le dossier du Libor... Trois Britanniques, âgés de 33, 41 et 47 ans, ont été entendus par la police, à l'issue de perquisitions dans trois lieux différents. "Les trois hommes sont tous de nationalité britannique et vivent actuellement au Royaume Uni", explique le SFO, le service de répression des fraudes britannique dans un communiqué. Plusieurs personnes ont déjà perdu leurs postes Si ces arrestations sont les premières, le scandale a déjà coûté leur place à plusieurs dizaines de personnes dans le monde de la finance. Des enquêtes sont ouvertes depuis plusieurs mois en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon pour faire toute la lumière sur des manipulations de taux de référence tels que le Libor, le taux interbancaire londonien qui sert de référence pour des centaines de milliards d'euros de transactions et de cotations financières. Des accords négociés Un premier règlement négocié avec les autorités américaines et britanniques a été bouclé au mois de juin. La banque Barclays a accepté de verser 453 millions de dollars (362 millions d'euros) pour mettre fin à l'amiable aux poursuites engagées à son encontre. Des règlements financiers amiables devraient égalementintervenir avec des banques telles qu'UBS et RBS...