Premier excédent courant pour la Grèce

  • A
  • A
Premier excédent courant pour la Grèce
Partagez sur :

Grâce aux revenus record du tourisme...

La Grèce a enregistré en 2013 des comptes courants excédentaires pour la première fois depuis 1948, date à laquelle ces données ont été établies pour la première fois. Selon les données publiées mercredi par la banque centrale, la balance des comptes courants a dégagé l'an dernier un solde positif de 1,24 milliard d'euros, représentant environ 0,7% du produit intérieur brut. C'est notamment le tourisme, avec des revenus record à 12 milliards d'euros, en hausse de 15%, qui ont permis cette performance. Crise de la dette Le déficit courant avait culminé à 15% du PIB en 2008 après l'entrée de la Grèce dans la zone euro qui avait entraîné une hausse de la consommation et dopé les importations. A partir de 2009, la crise de la dette a plongé le pays dans une profonde récession qui a permis à Athènes de corriger ses déséquilibres extérieurs. Avec l'austérité, les importations se sont effondrées de 54% depuis 2008 alors que le secteur touristique n'a jamais autant rapporté. Aide des créanciers La baisse des salaires a rétabli une partie de la compétitivité perdue du pays, permettant aux exportations (hors produits pétroliers) d'augmenter de 2,1% à 14,2 milliards d'euros en valeur l'an dernier - soit leur niveau de 2008. La balance des comptes courants a aussi bénéficié du soutien des créanciers de la Grèce qui ont accepté de réduire de moitié leurs intérêts dus en 2013, à environ six milliards d'euros.