Prélèvements bancaires : le système SEPA entre en vigueur

  • A
  • A
Prélèvements bancaires : le système SEPA entre en vigueur
Partagez sur :

Il vise à créer un véritable marché unique européen pour les paiements.

C'est une petite révolution pour les prélèvements bancaires. A compter de ce vendredi première ao�"t, la nouvelle réforme européenne SEPA  initialement prévue en février, entre pleinement en vigueur, causant du même coup la mort du RIB... "Le règlement SEPA adopté en 2012 vise à créer un véritable marché unique européen pour les paiements", rappelle la Commission européenne. "Simplification et transparence" A compter d'aujourd'hui, tous les virements en euros se feront donc sous le même format, dans le but de simplifier les démarches. Bruxelles assure que le système est sécurisé et transparent. "Grâce à ces nouveaux moyens de paiement européens, les consommateurs, les entreprises, les commerçants et les administrations peuvent effectuer des paiements dans les mêmes conditions partout dans l'espace européen, aussi facilement que dans leur pays", ajoute Sepa France. Au 9 juillet dernier, plus de 95% des émetteurs de virements et 90% des émetteurs de prélèvements au sein de l'Hexagone étaient sur le point d'achever leur migration vers ce nouveau système. Mise en garde de l'UFC Que Choisir Début juillet, l'UFC Que Choisir a cependant mis en garde les consommateurs contre ce nouveau système, dénonçant "le manque persistant d'information sur les mécanismes de sécurité et sur les frais". Avec ce nouveau système, le client a notamment la possibilité d'établir gratuitement "la liste blanche" des organismes autorisés à effectuer des prélèvements sur son compte. Or, "seules 2 des 128 banques étudiées indiquent les listes sécurisées, les autres (...) mentionnant les listes sur leur site n'en révèlent pas le co�"t dans leurs brochures, entraînant ainsi un risque de tarification arbitraire", estimait l'association. L'UFC a également pu constater que certaines banques facturent l'information délivrée le plus souvent par courrier et qui est censée être gratuite.