Pouvoir d'achat: 63% des Français pessimistes sur son évolution à trois mois

  • A
  • A
Pouvoir d'achat: 63% des Français pessimistes sur son évolution à trois mois
Partagez sur :

Ils sont surtout inquiets du poids de la fiscalité, alors qu'une hausse de la TVA est prévue au premier janvier.

Les Français se montrent de plus en plus pessimistes (63%) quant à l'évolution de leur pouvoir d'achat au cours des trois prochains mois, d'après le dernier baromètre Viavoice-BPCE réalisé pour 'Les Echos' et 'France Info'. "Ce niveau d'inquiétude est à la fois très élevé (le maximum depuis fin 2010 étant de 65 % en mai dernier) mais surtout désespérément pérenne depuis le printemps dernier", commente l'institut de sondages. La hausse de la fiscalité inquiète Parmi les postes de dépenses les plus préoccupants, les Français citent les impôts en premier (52%), devant l'électricité (37%), l'alimentation (34%), l'essence (29%) et la santé (24%). "Ce lien entre fiscalité et pouvoir d'achat ne devrait pas s'estomper à court terme compte tenu de l'augmentation de TVA de 0,4 points au 1er janvier 2014", souligne Viavoice. Pour mémoire, le TVA normal passera de 19,6% à 20% alors que le taux intermédiaire sera porté de 7% à 10%. Afin de compenser ces hausses, qui doivent notamment servir à financer le Crédit Impôt compétitivité emploi, le gouvernement avait annoncé un abaissement de la TVA sur les produits de première nécessité - alimentation, gaz, électricité... - de 5,5% à 5%. Dans le cadre de l'examen du PLF 2014, les députés ont finalement adopté un amendement annulant cette disposition. Dans ce contexte, les Français restreignent leurs achats... Pour l'alimentation et l'habillement la moitié d'entre-eux compte dépenser moins d'argent au cours des trois prochains moins (contre 38% autant). De même, 88% ne pensent pas changer de véhicule d'ici mars...