Pour Moscovici, c'est Bercy qui tranchera sur le taux du livret A

  • A
  • A
Pour Moscovici, c'est Bercy qui tranchera sur le taux du livret A
Partagez sur :

"C'est une rumeur", explique le ministre de l'Economie...

La baisse du taux du livret A de 2,25% à 1,25% ? "Une rumeur" balayée ce matin par Pierre Moscovici sur Europe 1. Le taux du livret A, produit d'épargne le plus populaire en France, doit être modifié à partir du 1er février, et c'est la Banque de France qui décide de son évolution, sauf si elle décide de ne pas appliquer son calcul pour des raisons exceptionnelles. "C'est Bercy qui décide" Or, mi-décembre, le gouverneur Christian Noyer s'est dit favorable à "laisser les choses se faire automatiquement ", laissant entendre que la stricte application de la formule (inflation + 0,25%) aurait sa préférence. "C'est le gouverneur de la Banque de France qui fait la proposition, puis c'est le ministre de l'Economie qui décide en fonction de cette proposition, et il peut y avoir des ajustements (...). Ce qui va me déterminer, c'est premièrement que les épargnants soient protégés de la progression de l'inflation, et deuxièmement que l'on puisse financer le livret social (...). La politique a son mot à dire", a-t-il expliqué. "Donc c'est une rumeur"... S'il est confirmé en décembre, le ralentissement de l'inflation, qui a atteint 1,3% hors tabac sur douze mois en novembre, devrait entraîner une baisse de la rémunération du livret A d'au moins 0,5% si les paramètres de son calcul sont respectés. "Si on conclut que c'est l'inflation plus 0,25 point au moins, non ce ne sera pas un point, je peux le dire". "Donc est une rumeur", a-t-il conclu.