Pour Draghi, la zone euro va mettre du temps à accélérer

  • A
  • A
Pour Draghi, la zone euro va mettre du temps à accélérer
Partagez sur :

La Banque centrale européenne a laissé inchangé son principal taux directeur à 0,75%...

Pour sa première réunion de politique monétaire de l'année 2013, la Banque centrale européenne a laissé inchangé son principal taux directeur à 0,75%, comme le prévoyaient une grande majorité d'économistes. "Sur la base de nos analyses monétaires et économiques régulières, nous avons décidé de maintenir les taux directeurs inchangés. Les taux d'inflation IPCH ont reculé au cours des derniers mois, comme prévu, et devraient tomber en dessous des 2% cette année", a expliqué le patron de la BCE. Mario Draghi juge que les pressions inflationnistes "devraient rester contenues", tandis que le taux sous-jacent de l'expansion monétaire "continue d'être retenu". "Les anticipations inflationnistes pour la zone euro restent bien ancrées dans le droit-fil de notre objectif de maintien des taux d'inflation inférieurs à mais proches de 2% à moyen terme", selon Mario Draghi. Il faut "maintenir la confiance" Quant à l'analyse économique de la région, la BCE estime que la faiblesse économique dans la zone euro "devrait se prolonger en 2013", pour les raisons déjà citées que sont l'ajustement "nécessaire" des bilans dans les secteurs financiers et non-financiers et l'incertitude économique actuelle. L'activité devrait par la suite reprendre progressivement dès cette année, en s'appuyant sur la politique monétaire accommodante et le regain de confiance des marchés financiers. Mario Draghi a une nouvelle fois exhorté les gouvernements, "afin de maintenir la confiance", à réduire encore leurs déséquilibres structurels et budgétaires et à procéder à une restructuration du secteur financier. Pour l'heure cependant, les risques pour les perspectives de l'économie de la zone euro "restent orientés à la baisse".