Pour Draghi, "la faiblesse économique de la zone euro devrait se poursuivre l'année prochaine"

  • A
  • A
Pour Draghi, "la faiblesse économique de la zone euro devrait se poursuivre l'année prochaine"
Partagez sur :

Pour Draghi, "la faiblesse économique de la zone euro devrait se poursuivre l'année prochaine"...

La Banque Centrale Européenne a maintenu le statu quo sur ses taux aujourd'hui, comme le prévoyaient les économistes. Le gouverneur Mario Draghi a pris le micro à 14h30 pour détailler les raisons de la décision du comité de politique monétaire de la banque centrale. "Sur la base de nos analyses économiques et monétaires régulières, nous avons décidé de maintenir les taux directeurs de la BCE inchangés", a indiqué Mario Draghi, tout en rappelant que les prix énergétiques élevés et les hausses des taxes indirectes dans certains pays membres de la zone euro ont maintenu à niveau élevé les taux d'inflation, qui, plus récemment, ont baissé, "comme prévu", et devraient passer en dessous de 2% en 2013. "Pendant la période importante pour la politique, les taux d'inflation devraient rester en accord avec la stabilité des prix. Le taux sous-jacent de l'expansion monétaire reste retenu. Les anticipations inflationnistes pour la zone euro restent solidement ancrées en accord avec notre objectif de maintien des taux d'inflation inférieur à, mais près de, 2% à moyen terme", a-t-il ajouté. Reprise progressive "La faiblesse économique de la zone euro devrait se poursuivre l'année prochaine", a prévenu le gouverneur, qui met cela, en partie, au passif des ajustements "nécessaires" des bilans dans le secteur financier et non-financier et de l'incertitude qui persiste. "Plus tard, en 2013, l'activité économique devrait connaître une reprise progressive avec l'amélioration de la demande mondiale et notre politique monétaire commune ainsi que la confiance des marchés financiers qui se sera nettement améliorée et qui petit à petit produiront leurs effets sur l'économie", a poursuivi Draghi, qui a de nouveau exhorté les gouvernements à poursuivre leurs efforts budgétaires. La BCE a décidé de poursuivre ses opérations de refinancement MRO avec allocation complète pour aussi longtemps que nécessaire et au moins jusqu'à la période de constitution, soit au plus tard le 9 juillet 2013. Cette procédure continuera également pour les opérations de refinancement à conditions spéciales de l'Eurosystème, aussi longtemps que nécessaire et au moins jusqu'à la fin du 2ème trimestre 2013.