PMU propose de séparer ses paris en ligne de son réseau physique

  • A
  • A
PMU propose de séparer ses paris en ligne de son réseau physique
Partagez sur :

Selon l'Autorité de la concurrence, PMU qui dispose d'un monopole légal sur les paris hippiques "en dur" a destabilisé le marché "online"...

Suite à une saisine de l'Autorité de la Concurrence par l'opérateur de jeux en ligne Betclic, PMU s'est dit prêt à faire des concessions concernant les paris hippiques, a annoncé l'organe de contrôle ce mercredi. Monopole légal Cette décision fait suite à une procédure engagée en janvier 2012 par Betclic. Selon la société, le PMU menace l'existence de ses concurrents sur ces segments d'activité. Titulaire du monopole légal sur les paris hippiques "en dur" - c'est-à-dire pris dans son réseau de points de vente physiques - le PMU peut en effet mutualiser "les mises qu'il enregistre à ce titre avec celles qu'il enregistre sur son site de paris hippiques en ligne Pmu.fr", note l'Autorité de la Concurrence. Il renforce donc son attractivité sur un marché récemment ouvert à la concurrence. L'Autorité rappelle que l'an dernier, PMU détenait 86,4% des parts de marché de paris hippiques en ligne... Déstabilisation du marché En mutualisant les mises de ses paris hippiques en dur et en ligne, l'Autorité de la Concurrence relève que le PMU tire plusieurs avantages. D'abord, il peut offrir des gains plus attractifs que ses concurrents étant donné que ses masses d'enjeux sont plus importantes. PMU.fr peut également proposer des cotes et des gains beaucoup plus stables à ses joueurs. PMU propose la séparation de ses masses d'enjeux Suite aux inquiétudes formulées par l'Autorité, le PMU a proposé "de séparer, dans un délai de 24 mois et pour chacun des paris proposés sur Pmu.fr, ses masses d'enjeux enregistrées en ligne de celles 'en dur'". Il s'est également engagé à ne pas utiliser son réseau physique pour promouvoir des opérations commerciales sur PMU.fr. Les parties prenantes devront indiquer à l'Autorité - avant le deux décembre - si les propositions formulées leur conviennent. Si c'est le cas, le dossier sera clôturé.