Plus de 28.000 postes détruits au quatrième trimestre 2012, dans les secteurs marchands

  • A
  • A
Plus de 28.000 postes détruits au quatrième trimestre 2012, dans les secteurs marchands
Partagez sur :

Après -41.700 au troisième trimestre...

L'érosion de l'emploi salarié marchand s'est poursuivie au quatrième trimestre, sur un rythme toutefois plus modéré... Il a reculé de -0,2 %, ce qui représente 28.100 emplois de moins, après -41.700 emplois au troisième trimestre, montre une enquête de l'INSEE publiée ce jeudi. Sans tenir compte des emplois intérimaires, comptabilisés dans le tertiaire, 14.300 postes ont été détruits (-0,1%). L'industrie particulièrement touchée Sans surprise, le secteur industriel est celui qui a subi le plus de pertes d'emplois sur la période (-13.500), après seulement 5.500 postes supprimés au troisième trimestre, ce qui représente un recul de l'emploi salarié de -0,4%. Dans le tertiaire, l'institut national de la statistique recense 10.600 emplois en moins (-0,1%), alors que la construction a perdu 4.400 emplois sur la période, après -2.700 au troisième trimestre (-0,3%). L'intérim en repli L'emploi intérimaire, considéré comme une donnée avancée du marché du travail a de nouveau perdu des postes (-13.800 postes, soit -2,7 % contre -31.300 postes). "Depuis un an, l'intérim a perdu 65.600 postes, soit 11,5 % de ses effectifs", rappelle l'INSEE. D'après les derniers baromètres réalisés par la société Prisme, spécialisée dans l'emploi intérimaire, l'ensemble des secteurs d'activité sont concernées par la perte de ces postes temporaires, mais touche davantage l'industrie (-19,3% en décembre 2012) et le BTP (-14,5%)