Plus de 10% de la population française en grande difficulté à l'écrit

  • A
  • A
Plus de 10% de la population française en grande difficulté à l'écrit
Partagez sur :

Selon les régions, les raisons expliquant cette situation ne sont pas les mêmes.

Ecrire une lettre ou lire un document peut-être un véritable défi pour une partie de la population française... D'après une étude de l'INSEE publiée ce jeudi, 11 % des personnes âgées de 16 à 65 ans sont "en situation préoccupante face à l'écrit". Un chiffre obtenu à partir des résultats d'"exercices" reprenant des situations de la vie quotidienne. Taux relativement stable selon les régions... Les personnes dites en "en grande difficulté sont celles qui "n'ont pas pu passer les tests du fait d'une maîtrise insuffisante de la lecture et du français" ou celles "qui ont obtenu moins de 60% de bonnes réponses dans au moins un des trois domaines fondamentaux de l'écrit : lecture de mots, production de mots écrits, compréhension d'un texte simple", explique l'institut qui a relevé des "profils régionaux variés", même si globalement, dans les cinq régions étudiées en détail, le taux de personnes en difficulté est quasiment similaire (entre 10% et 13%). ...Mais des situations variées Alors qu'en Ile-de-France, deux tiers des personnes en situation préoccupante n'ont pas été scolarisées en France, la plupart de celles habitant dans le Nord - Pas-de-Calais, sont allées à l'école au sein de l'Hexagone. "Il s'agit donc essentiellement de personnes en situation d'illettrisme", fait remarquer l'INSEE. Les différences observées s'expliquent notamment par "des effets de structure", selon l'institut. Par exemple, le fait de résider dans le Nord-Pas-de-Calais et la région Paca, "toutes choses égales par ailleurs", augmenterait la probabilité de se trouver en situation préoccupante à l'écrit. En cause: le poids important du chômage. "Un éloignement prolongé du marché du travail peut agir à la fois comme une cause et une conséquence sur les difficultés à l'écrit", expliquent les auteurs de l'étude. L'utilisation de langues régionales au cours de l'enfance peut-être un autre élément d'explication. En �?le-de-France, c'est l'immigration récente qui justifierait la situation des personnes en difficulté face à l'écrit.