Plus d'un milliard de personnes ont fait du tourisme dans le monde en 2012

  • A
  • A
Plus d'un milliard de personnes ont fait du tourisme dans le monde en 2012
Partagez sur :

Record historique...

Record battu en 2012... Le nombre de touristes dans le monde a progressé de 4% sur un an, franchissant au passage la barre du milliard, pour la toute première fois (1,035 milliard précisément, soit 39 millions de plus que l'année précédente). "La demande s'est maintenue tout au long de l'année, en dépassant même les attentes au quatrième trimestre", écrit l'Organisation mondiale du tourisme, qui publie ces données ce mardi. L'Asie-Pacifique, avec une hausse de 7%, signe la meilleure performance en 2012, devant l'Asie du Sud-Est et l'Afrique du Nord (+9% chacune) et l'Europe centrale et l'Europe de l'Est (+8%). "2012 aura été une nouvelle année d'instabilité économique sur tout le globe, et notament dans la zone euro. Pourtant, le tourisme international a su rester sur la bonne voie", estime Taleb Rifai, le secrétaire général de l'OMT. +37% de recettes au Japon Du côté des dix destinations les plus prisées par les touristes, Hong Kong enregistre la meilleure progression, avec des recettes en hausse de 16%, devant les Etats-Unis (+10%), le Royaume-Uni (+6%) et l'Allemagne (+5%). Mais d'autres pays, moins visités en moyenne, ont vu leur cote de popularité bondir, à l'image du Japon (+37%), de l'Inde et de l'Afrique du Sud (+22%), de la Suède et de la Corée du Sud (+19%), de la Thaïlande (+18%), et de la Pologne (+16%). D'après Taleb Rifai, "le secteur a démontré sa capacité à s'adapter aux conditions changeantes du marché et, bien qu'à un rythme légèrement plus modeste, devrait continuer de progresser  en 2013. Le tourisme est ainsi l'un des piliers qui doivent être défendus par les gouvernements du monde entier, comme une partie de la solution afin de stimuler la croissance économique ". D'après les perspectives de l'organisation, la croissance du secteur devrait se poursuivre l'an prochain, à un rythme néanmoins légèrement moins soutenu qu'en 2012, soit +3% ou + 4%, en ligne avec les prévisions à long terme de l'OMT.