Pierre Moscovici évoque de nouvelles hausses d'impôts pour 2014

  • A
  • A
Pierre Moscovici évoque de nouvelles hausses d'impôts pour 2014
Partagez sur :

"Nous limiterons la hausse des prélèvements obligatoires à 0,3% du PIB et je souhaite que ce soit la dernière année", a déclaré le ministre de l'Economie...

La fin des hausses d'impôts n'est pas pour tout de suite en France... Alors que François Hollande promettait fin mars, lors d'une interview sur France 2, que les prélèvements allaient cesser, son ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a changé de cap ce weekend. "En 2014, nous limiterons la hausse des prélèvements obligatoires à 0,3% du PIB et je souhaite que ce soit la dernière année où ils augmenteront", a-t-il indiqué dans un entretien au 'Parisien'. Dernière année ? Le ministre a précisé plus tard ces déclarations, en marge des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence. "Bien s�"r toutes les politiques dépendent d'un paramètre qui est la croissance", a-t-il précisé. "Je souhaite que ce soit la dernière année d'augmentation des prélèvements obligatoires parce que je pense en effet qu'il importe que cela puisse ensuite connaître une pente qui soit celle de la stabilité et ensuite, à terme, une diminution", a-t-il ajouté, alors que l'Etat doit réaliser 14 milliards d'euros d'économies pour l'année 2014. "Il faut arrêter" Invitée de BFM Politique, Ségolène Royal a une nouvelle fois montré son opposition avec les plans du gouvernement : "Il ne faut plus de hausse d'impôts, commençons par faire rentrer toute l'évasion fiscale", a déclaré la vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI)."Il faut arrêter maintenant les augmentations d'impôts, psychologiquement même si c'est infime, ça pèse sur les acteurs économiques alors que l'évasion fiscale va bien au delà de ce que donneraient des rentrées fiscales dues aux augmentations d'impôts", a-t-elle ajouté.