Peugeot : fin de parcours pour l'accord avec BMW dans les moteurs

  • A
  • A
Peugeot : fin de parcours pour l'accord avec BMW dans les moteurs
Partagez sur :

Après plus de dix ans de coopération, les deux constructeurs auraient décidé de ne pas renouveler leur partenariat...

Fin de la coopération de PSA Peugeot Citro�"n et BMW dans les moteurs ? C'est ce qu'affirment 'Les Echos' du jour. Après plus de dix ans de coopération, les deux constructeurs auraient décidé de ne pas renouveler leur partenariat sur les moteurs essence de 1,4 et 1,6 litre, qui arrive à échéance en 2016. Dès 2014, la prochaine génération de la Mini, sera équipée d'un moteur développé en interne chez BMW, alors que depuis 2006, les Mini, mais aussi les BWM Série 1 et 3 portaient des moteurs créés conjointement et produits en France dans l'usine de la Française de Mécanique à Douvrin (Pas-de-Calais). Pas confirmé officiellement Ce divorce s'explique par des choix techniques différents de la part de Peugeot et BMW, mais au-delà, la relation avec le constructeur allemand s'est nettement refroidie depuis que PSA a passé un accord stratégique avec l'américain General Motors. "Depuis que PSA s'est lancé dans son alliance avec GM, les pistes que nous avions envisagées ensemble sont tombées. Les logiques industrielles sont devenues divergentes", a ainsi indiqué une source proche de BMW au quotidien français. Du côté de Peugeot, l'information n'a pas été confirmée officiellement. Si elle se précise, la fin de ce partenariat PSA/BMW sera un coup dur pour l'usine de la Française de Mécanique, une société commune à 50/50 entre PSA et Renault... Le site a récemment adopté un accord de compétitivité passant par un gel des salaires, une réorganisation du temps de travail, en plus du départ de 800 salariés. La production, équivalente à 2 millions de moteurs en 2002, devrait retomber à 650.000 moteurs en 2016.