Peu d'entreprises proposent l'embauche de seniors

  • A
  • A
Peu d'entreprises proposent l'embauche de seniors
Partagez sur :

Malgré une loi qui les y oblige...

Les entreprises sont toujours réticentes à embaucher les seniors, malgré une loi de 2009 qui les oblige à mettre en place un plan d'action sur le maintien dans l'emploi des plus de 55 ans, ou à recruter des personnes de 50 ans, au moins. Seulement 45% des services de ressources humaines en entreprises ont ainsi proposé des candidats seniors à leurs managers opérationnels, montre une étude réalisée par l'association de lutte contre les discriminations à l'embauche, "A compétence égale". De leur côté, les seniors sont 79 % à estimer que l'âge est le principal critère de sélection des entreprises. Des seniors prêts à tout pour travailler Pourtant, les résultats du sondage montrent que les seniors sont prêts à de nombreuses concessions pour retourner sur le marché du travail : 68% pourraient concéder une baisse de leur rémunération, 90% accepteraient de changer de fonction et 47% sont même prêts à déménager... Le contrat de génération, arme efficace ? La semaine dernière, le gouvernement a signé ses premiers contrats de génération, destinés à favoriser l'embauche des jeunes, tout en maintenant les seniors dans l'emploi grâce à des allègements de charges. Le gouvernement espère en signer 500.000 d'ici à 2017. Si les seniors sont moins touchés par le chômage que la moyenne nationale ( taux à 6,5%), ce sondage montre qu'il leur est très difficile de retrouver un emploi stable lorsqu'ils le perdent. Le contrat de génération est obligatoire dans les entreprises de plus de 300 salariés. Pour les plus petites entreprises, le dispositif est incitatif : une aide de 2.000 euros est versée pour chaque jeune embauché, ainsi que 2.000 euros pour chaque senior maintenu dans l'emploi.