Pétrole : l'Amérique du Nord a déclenché un choc de l'offre sur le marché

  • A
  • A
Pétrole : l'Amérique du Nord a déclenché un choc de l'offre sur le marché
Partagez sur :

D'après un rapport de l'AIE...

Malgré les nombreux conflits géopolitiques, l'équilibre entre l'offre et la demande mondiale de pétrole perdurera au cours des cinq prochaines années, estime l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) dans son rapport sur les perspectives à moyen terme publié ce mardi. Selon les prévisions de l'Agence, la production mondiale d'hydrocarbures liquides devrait croître de 8,4 millions de barils par jour d'ici à 2018. Une croissance "nettement plus rapide que la demande" qui devrait être de 6,9 mb/jour. "La capacité de raffinage mondiale va connaître une croissance encore plus rapide, bondissant de 9,5 mb / j, tirée par la Chine et le Moyen-Orient", ajoute l'AIE. Les Etats-Unis ont crée un choc de l'offre "L'Amérique du Nord a déclenché un choc d'offre qui a des répercussions dans le monde entier", a déclaré Maria van der Hoeven, directrice exécutive de l'AIE. En développant l'exploitation des huiles et gaz de schiste, le Canada et les Etats-Unis ont nettement réduit leurs importations. La production de l'Amérique du Nord devrait ainsi progresser de 3,9 millions de barils par jour entre 2012 et 2018, soit près de deux tiers de la croissance de l'approvisionnement prévue par les pays non membres de l'Opep sur la période (6 millions barils/jour). Demande croissante des pays non-membres de l'OCDE Les cinq prochaines années seront aussi marquées par "la participation croissante des pays non membres de l'OCDE". L'AIE estime notamment que les économies africaines vont jouer un rôle de plus en plus prépondérant sur le marché et que la demande en provenance de ce continent est largement sous-estimée.