Petite victoire des hôteliers face aux centrales de réservations

  • A
  • A
Petite victoire des hôteliers face aux centrales de réservations
Partagez sur :

La Commission d'examen des pratiques commerciales, organe consultatif a rendu un avis en leur faveur.

Les hôteliers viennent de remporter une petite victoire face aux centrales de réservation... Saisie en juin 2012 par plusieurs organisations, la Commission d'examen des pratiques commerciales (CEPC) a rendu lundi un avis favorable à la profession, indique le Synhorcat dans un communiqué. Clauses de parité "nulles" La Commission a en effet estimé que les clauses dites de parité (de tarifs, de conditions de ventes et de disponibilité), imposées par les sites de réservation dans leurs contrats étaient frappées de "nullité". En outre, la CEPC estime qu'elles empêchent les hôteliers de proposer en direct à leurs clients de meilleures conditions. Saisie de l'Autorité de la concurrence Si la CEPC est une instance simplement consultative, le Synhorcat espère que son avis pèsera dans la balance notamment auprès de l'Autorité de la concurrence. En juillet dernier, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) l'a saisie afin qu'elle constate le comportement déloyal de certaines centrales de réservation, et plus particulièrement de 'Booking.com', 'Expedia' et 'HRS'.