Perturbations à prévoir à la SNCF à partir de ce soir

  • A
  • A
Perturbations à prévoir à la SNCF à partir de ce soir
Partagez sur :

Six TGV sur dix sont prévus en moyenne...

Les perturbations sur le trafic ferroviaire vont démarrer mercredi soir et durer jusqu'à vendredi matin à la SNCF. Les cheminots, hostiles à la réforme de la SNCF, ont en effet lancé une nouvelle grève pour tenter de faire peser leur point de vue avant la fin de l'année. La SNCF indique sur son site internet que six TGV sur dix sont prévus en moyenne, et que le trafic sera proche de la normale sur le TGV Est. Quatre Intercités sur dix circuleront en moyenne, et six TER sur dix. En Ile-de-France, seul un RER B sur quatre circulera sur le tronçon Nord, entre la gare du Nord et l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, et un train sur deux sur les lignes C, D et E. La ligne A fonctionnera normalement. Vers l'étranger, le trafic sera normal pour les Thalys et les Eurostar, sept trains sur dix circuleront sur les lignes Lyria (en direction dela Suisse) et TGV à destination de l'Italie. Par ailleurs, aucun train ne circulera de nuit de mercredi à vendredi. Pilotage stratégique Le mouvement, à l'appel des organisations CGT, Unsa,Sud-Rail, FO et FiRST, est prévu de mercredi 19 heures à vendredi 8 heures. L'objectif de cette réforme, qui devrait être examinée au Parlement après les municipales de mars 2014, est notamment de rééquilibrer les comptes du système ferroviaire, dont la dette s'élève actuellement à 40 milliards d'euros. Le projet de loi, attendu au Parlement après les élections municipales de mars, prévoit de réunifier "la famille cheminote", après la séparation jugée artificielle en 1997 du gestionnaire du réseau, Réseau Ferré de France (RFF), et de la SNCF, qui l'exploite. La réforme regroupera ainsi au sein d'un même pôle RFF et les opérations d'entretien du réseau assurées par la SNCF... Une holding chargée du pilotage stratégique chapeautera l'entité dédiée aux infrastructures et la SNCF. Elle inquiète les syndicats car elle prévoit l'élaboration d'une nouvelle convention collective afin d'unifier les conditions de travail dans le secteur ferroviaire.