Pékin vise une croissance de 7,5% en 2013

  • A
  • A
Pékin vise une croissance de 7,5% en 2013
Partagez sur :

L'ex-empire du Milieu va accélérer ses dépenses budgétaires

Une progression du PIB de 7,5%... C'est l'objectif de croissance du nouveau gouvernement chinois pour l'année 2013. Le Premier ministre sortant, Wen Jiabao, officialisera ce chiffre lors du discours qu'il prononcera à l'inauguration de la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire chinoise. Pour atteindre la cible de 7,5%, l'ex-empire du Milieu augmentera ses dépenses budgétaires de telle sorte que le déficit budgétaire atteigne 1.200 milliards de yuans cette année (148 milliards d'euros), soit environ 2% du produit intérieur brut, contre 850 MdsY de déficit en 2012 (1,6% du PIB). Après des années d'expansion à double chiffre, la deuxième puissance mondiale a vu l'an dernier sa croissance tomber à son plus bas niveau en 13 ans à 7,8%. Outre le relèvement des dépenses publiques, les grands projets d'infrastructures doivent également booster la croissance du pays. Ainsi, 5.200 km de nouvelles voies ferroviaires devraient par exemple voir le jour cette année en Chine, selon un document diffusé par la Commission du développement national et de la réforme. Budget de la Défense Parmi les grands postes de dépense, l'armée figure en bonne place avec une hausse de 10,7% du budget de la Défense, à 740,6 milliards de yuans (91 milliards d'euros). Cela fait maintenant près de vingt ans que le budget chinois de la Défense dépasse les 10% de croissance annuelle. "Nous devons accélérer la modernisation de la défense nationale et des forces armées afin de renforcer les capacités militaires et de défense de la Chine", souligne le Premier ministre dans son discours. "Nous devons résolument assurer la souveraineté, la sécurité et l'intégrité territoriale de la Chine et garantir son développement pacifique", ajoute Wen Jiabao. Le ministère de la Sécurité intérieure verra son budget augmenter de 8,7%, à 769,1 MdsY et sera supérieur à celui de la Défense pour la troisième année consécutive. Consommation domestique Mais Pékin compte également sur sa population pour soutenir l'économie nationale. Affiché depuis quelques temps, l'objectif du gouvernement est clairement de donner un rôle plus important à la consommation domestique et de rendre l'économie moins dépendante aux investissements et aux exportations. "Nous devons inébranlablement accroître la demande intérieure dans le cadre de notre stratégie à long terme pour le développement national", souligne ainsi le Premier ministre. La clé de ce changement, est de "renforcer la capacité des gens à consommer". Enfin, les dirigeants chinois ont réduit la cible d'inflation à 3,5%, contre 4% en 2012. Un chiffre qui laisse cependant sceptiques de nombreux observateurs, compte tenue de la hausse attendue des prix.