Pegatron, sous-traitant d'Apple est accusé de violer le droit du travail

  • A
  • A
Pegatron, sous-traitant d'Apple est accusé de violer le droit du travail
Partagez sur :

Il contraindrait les employés à des heures supplémentaires non rémunérées

Pegatron, un des sous-traitant taïwanais d'Apple qui assemble des iPads et des iPhones, est accusé d'enfreindre le droit du travail en Chine, par le groupe China Labor Watch basé à New York. Nombreuses violations Le sous-traitant contraindrait les employés à des heures supplémentaires non rémunérées, dans des conditions de travail très précaires. "Les usines de Pegatron violent un grand nombre de lois et de normes internationales et chinoises ainsi que le code de conduite d'Apple en matière de responsabilité sociale", ajoute l'association. Pegatron va prendre des mesures immédiates Pegatron, en réponse aux accusations, a assuré qu'il allait enquêter sur la question et prendre des mesures immédiates en cas d'infractions aux lois chinoises ou à son propre code de conduite. De son côté, la firme à la pomme promet avoir mené 15 audits de sites de Pegatron depuis 2007, couvrant 130 milliers de salariés, afin de s'assurer des conditions de travail. Apple va également ouvrir une enquête sur ces nouvelles accusations visant un prestataire au sein de sa chaîne d'approvisionnement.