Patrick de Carolis mis en examen pour favoritisme ?

  • A
  • A
Patrick de Carolis mis en examen pour favoritisme ?
Partagez sur :

L'ex-patron de France Télévisions aurait accordé plus de 1,2 million d'euros de contrats à la société Bygmalion.

L'ancien patron de France Télévisions (2005-2010), Patrick de Carolis aurait été mis en examen pour favoritisme, écrit 'Le Point' sur son site internet. Lorsqu'il était à la tête du groupe audiovisuel public, ce dernier aurait accordé plus de 1,2 million d'euros de contrats à la société Bygmalion. Les conditions d'obtention de ces marchés intriguent les enquêteurs, poursuit 'Le Point', car l'un des cofondateurs de Bygmalion, Bastien Millot occupait le poste de numéro trois du groupe public et avait été recruté par Patrick de Carolis, avant de lancer sa société. Bastien Millot aurait également fait l'objet d'une mise en examen prononcée le 11 avril dernier, d'après une source judiciaire interrogée par Reuters. Affaire Copé La société Bygmalion a récemment été mise sur le devant de la scène pour une autre affaire, concernant Jean-François Copé. En février dernier, 'Le Point' indiquait que le patron de l'UMP aurait facturé huit millions d'euros à deux de ses proches collaborateurs, dirigeant Event & cie, filiale événementielle de la PME, pour avoir organisé les meetings de la campagne présidentielle de 2012. Une enquête préliminaire du parquet de Paris a été ouverte. Jean-François Copé s'est toujours défendu de ces accusations, indiquant avoir agi en toute transparence.