Pas de repli des faillites d'entreprises avant 2014, selon Euler-Hermès

  • A
  • A
Pas de repli des faillites d'entreprises avant 2014, selon Euler-Hermès
Partagez sur :

L'assureur-crédit espère des retombées positives du CICE...

L'an dernier, l'atonie de la demande des ménages a été fatale aux entreprises des secteurs du commerce de détail, de l'hôtellerie-restauration et des services aux particuliers, souligne l'assureur-crédit Euler Hermès dans une note publiée ce lundi. En 2012, les défaillances d'entreprises au sein de l'Hexagone ont ainsi progressé de 1,9% à 60.958. "Effet domino" Cette atonie a eu un "effet domino" sur les autres activités. "Le fort mouvement de déstockage, la stagnation de l'investissement et la modération des exportations se sont vite répercutés sur la sinistralité des autres secteurs comme le transport/entreposage, les services aux entreprises ou l'information/communication", explique Euler Hermès. Seuls deux métiers sortent la tête de l'eau : l'agriculture et le commerce de gros où les défaillances ont reculé de respectivement -4,3% et -2,9% contre une progression de +8,8% dans l'hôtellerie/restauration. Pas d'embellie en vue "Le changement de tendance des défaillances n'est pas pour maintenant. Les perspectives d'activité restent mal orientées, sur le marché domestique comme sur les principaux marchés partenaires, repoussant d'autant la reprise de l'investissement", conclut l'assureur-crédit. Ce dernier espère que les retombées positives du crédit impôt compétitivité emploi (CICE) permettront de faire reculer les faillites à compter de l'an prochain seulement.