Pas de remise en cause des baisses d'impôts, malgré de maigres recettes en 2013

  • A
  • A
Pas de remise en cause des baisses d'impôts, malgré de maigres recettes en 2013
Partagez sur :

Manuel Valls a promis la sortie de l'impôt sur le revenu pour 1,8 million de ménages.

Dans un rapport rendu ce mercredi, la Cour des comptes a pointé du doigt l'écart entre les prévisions de recettes fiscales et la réalité en 2013. Une nouvelle épine dans le pied du gouvernement, qui vient d'annoncer des baisses d'impôts face à une pression fiscale qui est malgré tout, de plus en plus lourde... A l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a toutefois assuré que les promesses de Manuel Valls seront tenues. De moindres recettes prises en compte "Il va y avoir une loi de finances rectificative qui sera discutée juste avant l'été. Il était déjà anticipé qu'il fallait faire un effort de quatre milliards d'euros pour corriger les mauvaises recettes que l'on avait pu constater", a-t-il souligné. La Cour estime donc que cette moins-value "devrait se traduire au moins partiellement par une révision à la baisse des recettes en 2014". Les mesures de Manuel Valls Rappelons que Manuel Valls a indiqué que, dès le mois d'octobre, trois millions de ménages bénéficieront d'un allègement fiscal. L'impôt sera réduit de 350 euros pour un célibataire et de 700 euros pour un couple. Par ailleurs, 1,8 million de foyers seront exonérés. Ces baisses d'impôts s'appliqueront jusqu'à la fin du quinquennat, a assuré de son côté le ministre des Finances, Michel Sapin. Pour financer ces mesures qui représentent au total un milliard d'euros, le gouvernement compte sur le renforcement de la lutte contre la fraude fiscale.