Pas de mouvement sur les salaires des Français

  • A
  • A
Pas de mouvement sur les salaires des Français
Partagez sur :

En prenant en compte l'inflation, la progression s'est limitée à +0,2% en 2011...

Les salaires continuent de stagner en France... Selon le dernier pointage de l'Insee, il ont progressé seulement de 0,2% entre 2010 et 2011, en prenant en compte l'inflation (+2,1%). Ils ont même ralenti pour la deuxième année consécutive, puisque la hausse était de 0,5% en 2010 et de + 1,2% en 2009. Ainsi, il y a deux ans, un salarié du secteur privé ou d'une entreprise publique percevait en moyenne, en équivalent temps plein (EQTP), 2.830 euros par mois en brut et 2.130 euros nets de tous prélèvements à la source. Le salaire net médian en EQTP, qui partage les salariés en deux groupes d'effectifs égaux (50% au-dessus de cette somme et 50% en dessous), atteignait en 2011 1.712 euros par mois, ce qui est inférieur de 20% au salaire net moyen. "En 2011, les 10% de salariés les moins bien payés perçoivent un salaire net mensuel en EQTP inférieur à 1.170 euros. Ce salaire est en hausse de 0,3% en euros constants par rapport à 2010", écrit l'institut de la statistique, qui précise qu'en "haut de l'échelle, les 10% de salariés les mieux payés disposent de plus de 3.400 euros et les 1% les mieux rémunérés bénéficient de plus de 7.817 euros. Pouvoir d'achat des cadres en baisse Du côté des ouvriers, l'Insee note une hausse des salaires "en trompe-l'oeil". Ils affichent l'évolution la plus importante, en progression de 2,1% en 2011 en euros constants. Dans l'industrie et la construction, "les pertes d'emplois 'ont touché' surtout des salariés peu qualifiés et faiblement rémunérés. Cette dégradation conduit mécaniquement à une hausse du salaire moyen des personnes ayant conservé leur emploi". A l'inverse, les cadres ont vu leur pouvoir d'achat diminuer, avec une baisse de 1,5%. Une évolution qui s'explique s'explique "largement par la part variable du salaire, plus élevée pour les cadres que la moyenne", explique l'Insee. En 2011, les salaires moyens des cadres ont reculé dans tous les secteurs sauf dans les activités financières et d'assurance (+ 0,6% en euros constants).