Parité au travail : quels sont les pays qui jouent le jeu ?

  • A
  • A
Parité au travail : quels sont les pays qui jouent le jeu ?
Partagez sur :

Les femmes ne sont pas toujours bien représentées sur les postes à responsabilité, selon les régions...

A l'échelle mondiale, la proportion des femmes occupant des postes à responsabilité a faiblement progressé au cours des deux dernières années, mais de fortes disparités sont à noter selon les régions géographiques, d'après une étude du groupe de conseil "Grant Thornton". Et les bons élèves ne sont pas forcément là où on les attend...  La Chine, meilleure élève en la matière ! Entre 2011 et 2013, le taux de présence des femmes à des postes à responsabilité, n'a progressé que de 4% pour s'établir à 24%, au niveau mondial. "La grande surprise vient des pays Baltes, avec 40% de femmes faisant partie du senior management", souligne l'étude. De façon plus générale, les économies en plein développement font la part belle à la parité : la Chine est le pays qui emploie le plus de femmes parmi les cadres supérieurs (51%), devant la Pologne (48%) et la Lettonie (43%). "A l'inverse, les régions où les femmes sont le moins présentes sont l'Amérique du Nord (12%) et les pays du G7 (21%)", soulignent les auteurs de l'étude, le Japon étant le dernier de la classe (7%).  Peu d'efforts, voire pas du tout dans les économies développées Au cours des 12 derniers mois, le taux de représentation des femmes au sein des postes à responsabilité a chuté dans certains pays. C'est le cas de la Russie (-14%), l'Italie (-12%) et la Suisse (-8%). En France, la progression est certes faible et loin des objectifs fixés (+2 points à 26% contre un objectif de 40% d'ici 2017), mais au dessus de la moyenne européenne (25%). Certains se distinguent cependant de manière positive, cette proportion ayant progressé de 18% en Allemagne et de 17% en Pologne. Là encore la Chine se distingue (+25%). Selon les auteurs de l'enquête, une tendance se dégage : "les pays et régions offrant des conditions de travail flexibles sont les pays où les femmes sont le moins représentées dans les instances dirigeantes".