Papandreou espére toujours obtenir la confiance du Parlement

  • A
  • A
Papandreou espére toujours obtenir la confiance du Parlement
Partagez sur :

Mais les jours du Premier ministre au pouvoir semblent comptés, après l'échec de sa proposition de référendum

C'est tard dans la soirée que George Papandreou se soumettra au vote de confiance du Parlement, après l'échec de sa proposition de référendum, qui lui a attiré les foudres de plusieurs dirigeants européens, et a provoqué une série de défections dans son propre camp. Les jours du Premier ministre au pouvoir semblent comptés, après cet échec : d'après des sources gouvernementales, il aurait conclu un accord avec ses ministres, s'engageant à démissionner et à laisser la place à un gouvernement de coalition s'ils l'aident à remporter le vote de confiance. L'opposition de droite demande de son côté que Papandréou laisse place à un gouvernement d'intérim composé de techniciens, qui serait chargé de faire adopter le plan au Parlement et de convoquer des élections anticipées, mais l'intéressé refuse ce scénario de sortie. "La position du Premier ministre est très difficile depuis qu'il a décidé de ne pas répondre à la proposition, formulée par l'opposition, d'un gouvernement transitoire de coalition", dit Costas Panagopoulos, directeur de l'institut de sondages Alco. "Je pense qu'il est peu probable qu'il remporte le vote", d'après lui. La majorité du Parti socialiste a en effet été réduite à deux sièges à la Vouli, le parlement monocaméral, après une série de défections. Eva Kaili, l'une des 152 élus du Pasok - sur 300 -, a dit qu'elle ne voterait pas la confiance. La majorité du gouvernement ne tient donc qu'à une fragile voix...