Panneaux solaires : Bruxelles donne son feu vert à l'accord trouvé entre Pékin et l'UE

  • A
  • A
Panneaux solaires : Bruxelles donne son feu vert à l'accord trouvé entre Pékin et l'UE
Partagez sur :

Un prix plancher sera fixé pour les panneaux solaires chinois exportés vers l'Europe.

La Commission européenne a donné son feu vert vendredi à l'accord à l'amiable trouvé entre la Chine et l'Union européenne concernant leur différend portant sur les panneaux solaires. Bruxelles indique avoir reçu le soutien "quasi-unanime" des Etats membres. La décision entrera en vigueur le 6 ao�"t, après publication d'un décret au Journal Officiel de l'UE samedi. Prix plancher Le 29 juillet dernier, le Commissaire européen au Commerce, Karel de Gucht a indiqué que les deux parties étaient parvenues à un accord conduisant "à un nouvel équilibre sur le marché avec un niveau de prix durable". L'accord fixe désormais un plancher aux tarifs d'exportation des panneaux solaires chinois vers l'Europe, alors que jusque là l'UE s'apprêtait à instaurer une taxe "anti-dumping" de 11,8% qui devait ensuite passer à 47,6% dès le 6 ao�"t. Pour les exportateurs chinois n'ayant pas signer le texte, ces taxes s'appliqueront. Les détails du texte n'ont pas été communiqué. Pour les professionnels du secteur, cet accord est loin "d'être juste et en faveur de l'industrie européenne", écrit l'organisation ProSun qui regroupe plusieurs membres européens. Elle a annoncé son intention de déposer un recours devant la Cour européenne de justice. La France a voté pour le texte De son côté, la France a accueilli favorablement le texte. La ministre du Commerce, Nicole Bricq a en effet indiqué qu'elle avait voté pour, et réclame désormais la levée des mesures chinoises prises à l'encontre du vin européen. Suite aux taxes que souhaitait imposer Bruxelles à Pékin, la Chine avait annoncé l'ouverture d'une enquête antidumping sur les produits viticoles européens, dont le montant annuel des exportations dépasse le milliard d'euros. Les discussions semblent en bonne voie, a fait savoir Karel De Gucht en début de semaine.