Pacte de responsabilité : patronat et syndicats entament de difficiles négociations

  • A
  • A
Pacte de responsabilité : patronat et syndicats entament de difficiles négociations
Partagez sur :

Il sera question des contreparties à imposer aux entreprises en contrepartie des allègements de charges....

Deux mois après l'annonce du pacte de responsabilité,syndicats et patronat se réunissent ce vendredi pour aborder la difficile question des contreparties aux 30 milliards d'euros d'allègements de charges promis aux entreprises par le gouvernement. Les contreparties sur l'emploi Les discussions s'annoncent houleuses, le patronat estimant impossible de s'engager sur des objectifs chiffrés en termes d'emplois. Le Medef s'est simplement fixé un cap, celui de créer un million de postes sur cinq ans. Des estimations officielles diffusées cette semaine dans la presse sont moins ambitieuses : le pacte donnerait naissance entre 134.000 et 300.000 emplois, selon les scénarios retenus. De leur côté, Force Ouvrière et la CGT ont dénoncé à plusieurs reprises "un marché de dupes", déplorant les "cadeaux faits aux entreprises". "A l'heure qu'il est, nous en sommes à 230 milliards d'euros d'aides aux entreprises sans qu'on puisse en évaluer l'efficacité", déplore le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, dans une vidéo postée sur le site du syndicat. FO parle de son côté de "nouveau gadget libéral de l'Elysée". La CFDT se situe dans un entre-deux... "C'est ridicule de penser, qu'au niveau macroéconomique, nous pouvons fixer un objectif chiffré. C'est dans les branches professionnelles que ces objectifs peuvent être déterminés", a déclaré son secrétaire général, Laurent Berger, dans une interview accordée aux 'Echos'. Quid du CICE ? Les partenaires vont également devoir se pencher sur la manière d'arriver aux 30 milliards d'euros d'allègements de charges. Cette année, le Crédit Impôt compétitivité emploi déjà en vigueur doit permettre aux entreprises d'économiser 20 milliards d'euros. Lors de l'annonce du Pacte, François Hollande a cependant annoncé la fin des cotisations familiales pour les patrons d'ici 2017. Se pose donc la question de savoir s'il faut substituer la suppression de 30 milliards d'euros de cotisations familiales au CICE, élargir ce dernier aux salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC ou panacher ces dispositifs ? Sur ce point, le patronat ne semble pas tout à fait d'accord. Le Medef et la CGPME plaident pour une combinaison des deux dispositifs alors que l'UPA revendique la disparition pure et simple de ce crédit d'impôt au profit de la suppression des cotisations familiales. Du côté des syndicats, la CGT craint tout simplement "une fiscalisation de la protection sociale". Pour Force Ouvrière, cette politique de baisse de charges est tout simplement inefficace... Des Français sceptiques De leur côté, les Français se montrent sceptiques... D'après un sondage TILDER / LCI / OpinionWay, 68% d'entre-eux ne croient pas que le Pacte permettra de créer des postes. "Parce que l'emploi ne se décrète pas, la séquence qui s'ouvre sur le pacte de responsabilité est donc une affaire d'état d'esprit et de confiance plus qu'une bataille de chiffres", commente l'institut de sondages...