Pacte de responsabilité : Hamon propose la baisse du coût du capital en contrepartie

  • A
  • A
Pacte de responsabilité : Hamon propose la baisse du coût du capital en contrepartie
Partagez sur :

"Incontestablement, cette question doit être discutée et posée", a estimé ce weekend le ministre délégué à l'Economie sociale...

La baisse "du co�"t du capital", une contrepartie possible au pacte de responsabilité ? "Incontestablement, cette question doit être discutée et posée", a estimé ce weekend Benoît Hamon, le ministre délégué à l'Economie sociale. "Il doit y avoir de la part des entrepreneurs des contreparties, ce n'est pas simplement de l'emploi, c'est aussi probablement une baisse du co�"t du capital", a-t-il déclaré dans le cadre de l'émission BFM Politique. "On constate que les marges (des entreprises) sont plus basses aujourd'hui qu'elles ne l'étaient auparavant (...) c'est qu'il y a une captation de ces marges par la distribution des dividendes", a-t-il poursuivi. 30 milliards d'ici 2017 François Hollande a promis aux entreprises 30 milliards d'euros de baisse de charges sociales et fiscales d'ici 2017 et attend en retour embauches et investissements pour relancer l'économie et l'emploi en France. Après une rencontre vendredi, les partenaires sociaux devraient se prononcer mercredi prochain sur un document ouvrant la voie à des négociations de branche sur les contreparties en terme d'emploi, d'investissement et de dialogue social au "pacte de responsabilité" proposé par François Hollande aux entreprises, a rapporté Jean-François Pilliard, le porte-parole du Medef, auprès de l'agence de presse Reuters. Ce document, susceptible d'être signé par le Medef, la CGPME, l'UPA, mais aussi la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC, sera "un point de départ", a-t-il ajouté. Pour l'heure, FO et la CGT restent totalement opposées à son principe.