Ornage anticipe pour 2014 une nouvelle baisse du revenu moyen par abonné mobile

  • A
  • A
Ornage anticipe pour 2014 une nouvelle baisse du revenu moyen par abonné mobile
Partagez sur :

Le titre Orange recule de 4,6% à 10,16 euros ce mercredi, malgré des résultats trimestriels plutôt robustes en première lecture...

Le titre Orange recule de 4,6% à 10,16 euros ce mercredi, malgré des résultats trimestriels plutôt robustes en première lecture, notamment au niveau de la marge d'EBITDA, qui est supérieure aux prévisions. Ils continuent cependant à s'éroder, conformément à la tendance qui domine chez les grands opérateurs historiques. Les perspectives de l'année ont été confirmées... "Je ne peux pas vous dire qu'il sera tenu" Mais le premier opérateur télécoms en France anticipe pour 2014 une nouvelle baisse du revenu moyen par abonné mobile sur un marché français qui continue de subir les répercussions de l'arrivée du quatrième opérateur Free mobile (Iliad). "La pression sur le chiffre d'affaires reste forte pour l'instant", a expliqué le directeur financier Gervais Pellissier lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. "C'est bien notre intention d'essayer de stabiliser l'Ebitda au plus vite au cours de l'année 2014. Les équipes travaillent pour essayer de tenir cet objectif mais aujourd'hui, je ne peux pas vous dire qu'il sera tenu". "Nous restons prudents sur la valeur en dépit de sa récente remontée et nous pensons qu'il y a de meilleurs véhicules en Europe pour jouer cette excitation autour des fusions-acquisitions dans les télécoms européens", commente un opérateur de marché cité par l'agence Reuters. Consolidation du marché Les valeurs télécoms européennes sont dopées par les perspectives de consolidation dans le secteur et par les spéculations sur l'arrivée de possibles acteurs étrangers. CM-CIC évoque d'ailleurs la consolidation du marché en Europe en soulignant que Bruxelles a proposé un ensemble de mesures visant à accélérer la réalisation du marché unique des services de télécoms. "La Commission encourage la consolidation transnationale qui présente un potentiel de synergies limité. Le management et les actionnaires lui préfèrent les opérations de convergence et de consolidation nationale qui offrent un potentiel de synergies important mais les opérations sont limitées par les règles du droit de la concurrence dont la Commission a indiqué qu'elles ne seraient pas modifiées". Le broker est à "vendre" en visant un cours de 8,60 euros. Avant la publication des résultats, le titre Orange avait bondi de 35% en l'espace de deux mois, une performance supérieure à celle du reste du secteur qui a pris 18% dans le même temps.