Orange se défend sur son offre Open après l'attaque d'UFC Que Choisir

  • A
  • A
Orange se défend sur son offre Open après l'attaque d'UFC Que Choisir
Partagez sur :

L'association de consommateurs accuse l'opérateur "d'emprisonner" ses abonnés...

Alors que l'UFC Que Choisir annonce ce jeudi avoir saisi l'Autorité de la concurrence sur les offres Open d'Orange qu'elle qualifie de "cadeaux empoisonnés", l'opérateur n'entend pas se laisser faire et dénonce "la communication erronée" de l'association de consommateurs. Dans le viseur de l'UFC : l'offre triple play (Internet, téléphonie fixe, télé) à laquelle s'ajoute le service mobile. L'association, qui rappelle la position dominante d'Orange sur le marché, déplore notamment que l'offre Open "impose la reconduction de l'engagement sur la partie fixe, lorsque le consommateur fait évoluer son contrat mobile" et "empêche les consommateurs de découpler les offres triple play et mobile", lorsqu'ils souhaitent résilier l'une d'entre elles. Faux répond Orange. "Les abonnés Open (...) sont totalement libres de résilier leur accès ou de changer d'opérateur haut débit à tout moment, sans aucune pénalité", peut-on lire dans le communiqué. L'opérateur regrette par ailleurs que l'association ne l'ait informé en amont de sa démarche de saisir l'Autorité de la concurrence. "Un tel échange aurait pourtant permis de clarifier la situation", déplore Orange.