Orange menace de ne plus fournir son réseau à Free Mobile

  • A
  • A
Orange menace de ne plus fournir son réseau à Free Mobile
Partagez sur :

L'opérateur menace désormais clairement de suspendre l'accord qui permet à son concurrent d'utiliser son réseau...

La pression est encore montée d'un cran entre Orange et Free Mobile ! Après des semaines de tension, Orange menace désormais clairement de suspendre l'accord qui permet à Free Mobile (groupe Iliad) d'utiliser le réseau de son concurrent... Excédé par les pannes a répétition du réseau de Free, qui aurait déjà acquis 2,2 millions de clients en deux mois, l'opérateur historique français a affirmé ce week-end à travers un porte-parole qu'il "n'hésitera pas à suspendre" l'accord entre les deux opérateurs, "si des incidents sur le réseau de Free Mobile devaient affecter sa qualité de service". Pour rappel, l'accord d'itinérance permet aux abonnés Free mobile de basculer automatiquement sur le réseau d'Orange (France Telecom) dans les zones où le réseau Free n'est pas disponible... Mais Free, dont le réseau couvre pour l'instant environ 27% de la population française, a connu plusieurs pannes depuis le lancement de son service en janvier dernier, entraînant des réclamations d'Orange, qui craint des perturbations sur son propre réseau. Les deux opérateurs ont entamé le mois dernier une renégociation de leur accord, mais les dernières déclarations d'Orange semblent donc montrer un net durcissement de ton... Ces menaces traduisent aussi l'agacement du leader français du mobile face à l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms. Son président, Jean-Ludovic Silacani a en effet renvoyé les deux groupes dos à dos ce week-end, en estimant que "les deux parties ont sous-estimé à la fois le nombre d'abonnés et la quantité de trafic passant par le réseau d'Orange". Dans un entretien publié samedi par 'Le Figaro', Jean-Ludovic Silacani a ajouté que les problèmes viennent "surtout de difficultés techniques dans l'interconnexion entre les réseaux de Free et d'Orange". En outre, Orange et Free Mobile n'auraient pas assez pris en compte, d'après lui, le fait que les offres à 2 euros de Free Mobile conduiraient les consommateurs à ressortir d'anciens téléphones utilisant le réseau 2G, alors que les téléphones les plus récents se servent de la 3G...