Nutella se défend contre un débat "injuste" sur l'huile de palme

  • A
  • A
Nutella se défend contre un débat "injuste" sur l'huile de palme
Partagez sur :

"L'huile de palme n'est pas dangereuse pour la santé", affirme Ferrero, qui fabrique la célèbre pâte à tartiner...

"Nutella, c'est délicieux, mais pourquoi y a-t-il de l'huile de palme" ? La célèbre pâte à tartiner se défend dans la presse, après s'être retrouvée au coeur de l'actualité ces dernières semaines, avec le dépôt d'amendement proposant de quadrupler la taxe sur cette huile végétale. Alors que le texte a été rebaptisé "taxe Nutella", l'entreprise italienne Ferrero s'offre une double page de publicité dans plusieurs quotidiens français, pour défendre son produit. "Pas dangereuse pour la santé" "C'est l'huile de palme qui garantit l'onctuosité et la stabilité de la recette. Nous l'utilisons parce qu'elle permet d'obtenir la consistance souhaitée et la stabilité de la recette", explique Ferrero. "Contrairement aux idées reçues et à certaines communications opportunistes, dans le cadre d'une alimentation équilibrée, l'huile de palme n'est pas dangereuse pour la santé". Proposé par le socialiste Yves Daudigny, le texte propose une contribution additionnelle de 300 euros par tonne à la taxe spéciale prévue sur les huiles de palme, de palmiste et de coprah "destinées à l'alimentation humaine, en état ou après incorporation dans tous les produits". L'huile de palme fait partie de la catégorie des acides gras saturés, qui contribuent au développement de l'obésité et des maladies cardio-vasculaires. Huile de palme "durable" Mais l'huile de palme a aussi été attaquée sur le volet de sa production, jugée nocive pour l'environnement. Nutella repousse cet argument en répétant son "objectif d'atteindre 100% d'huile de palme durable "ségrégée" (séparée des huiles issues d'autres filières, Ndlr) d'ici 2015 et "continue à mettre en place des systèmes de traçabilité certifiés en maintenant sont soutien à l'objectif "zéro déforestation". Adopté par le Sénat, l'amendement sur l'huile de palme doit encore passer l'épreuve de l'Assemblée nationale, qui aura le dernier mot... Les députés ont en effet adopté le 30 octobre le projet de loi de financement de la Sécu pour 2013, avant que le Sénat décide d'introduire cet amendement.