Nucléaire : une centaine de départs de feu en France chaque année dans les centrales

  • A
  • A
Nucléaire : une centaine de départs de feu en France chaque année dans les centrales
Partagez sur :

Plus d'une centaine de départs de feu ont été enregistrés en France en 2011, sur les 150 sites nucléaires du territoire. Si tous n'ont pas provoqué d'incendie, ces événements questionnent sur la sécurité des centrales en la matière. "Plus de 40% de ces départs de feu ont pour origine des défauts électriques ; il a été mis fin à environ 80% d'entre eux par l'usage des extincteurs à disposition ou par des manoeuvres simples. Un départ de feu a donné lieu au gréement d'un plan d'urgence interne conventionnel", détaille l'Autorité de s�"reté nucléaire (ASN) dans un document mis en ligne sur internet. L'ASN, qui prépare une décision réglementaire pour parer aux risques de feu, rappelle la présence, "sur de tels sites, de matières inflammables et de sources de chaleur (' points chauds') assez nombreuses". De quoi provoquer des incidents régulièrement. "Sur la centaine de départs de feu en 2011, une dizaine sont considérés comme significatifs en terme de s�"reté nucléaire", indique Jean-Christophe Niel, le directeur général de l'ASN dans les colonnes du 'Parisien'. "Risque majeur" "Le risque d'incendie représente un risque majeur parce qu'il peut conduire à rejeter de la radioactivité dans l'environnement s'il est mal géré", souligne-t-il. "Ensuite parce qu'il peut également endommager des matériels ou par exemple des groupes électrogènes qui sont absolument nécessaires à la s�"reté de l'installation". Il s'agit donc à ses yeux d'un "risque qui doit être pris très au sérieux". Jean-Christophe Niel admet qu'EDF a fait des progrès notamment sur la conception de ses bâtiments et sur l'isolement, mais l'énergéticien doit selon lui "multiplier les exercices incendie" et "poursuivre des efforts quant à la gestion des matières inflammables dans les installations".