Nouvelle chute de l'emploi intérimaire en janvier

  • A
  • A
Nouvelle chute de l'emploi intérimaire en janvier
Partagez sur :

Les régions industrielles sont particulièrement touchées...

Au lendemain de la publication des chiffres du chômage pour janvier, qui signale une hausse pour le 21ème mois consécutif, le baromètre Prisme signale une nouvelle érosion de l'emploi intérimaire sur la période... Repli généralisé En janvier, l'emploi intérimaire a poursuivi son recul (-16,2%), les plus forts replis étant toujours enregistrés dans le BTP (-23%) et l'industrie (-19,1 %), alors que le secteur des transports limite la casse (-4,4 %). Toutes les qualifications restent touchées, même si les ouvriers non qualifiés, les cadres et professions intermédiaires et les ouvriers qualifiés sont davantage concernés (respectivement de -16,1%, -16,5% et -17,9%), que les employés (-11,9 %). Bassin industriel Cette érosion de l'emploi intérimaire se généralise, même si les régions du bassin industriel de l'Est enregistrent une fois encore les plus importants replis : l'Alsace : (-33,5%), la Franche-Comté (-29%) et la Lorraine (-26,5%). La Bourgogne et la Champagne-Ardenne sont aussi durement touchées (respectivement -20,9 % et -18,4%).